bibliographie d'eric Milet

Bibliographie - Eric Milet

Objectif Aventure Mali, Arthaud, 2001

objectif aventure Mali

Pays rêvé des grands explorateurs avec Tombouctou et les mystères du fleuve Niger, le Mali est une terre d'aventure encore préservée du tourisme de masse. Navigation sur le fleuve, 4x4 pour relier les villes et dans les zones désertiques, escalade sur les falaises ou randonnées pédestres et chamelières... Ce guide permet une approche culturelle " tout terrain" pour aider à la lecture du paysage ethnique, ô combien riche, du Mali


Guide des Merveilles de la Nature Maroc, Arthaud, 2003, 2007

guide des merveilles de la nature Maroc

Oasis et palmeraies verdoyantes, oueds bordés de lauriers-roses, chaos magmatiques, montagnes dénudées et austères, étendues désertiques... Ce guide vous invite à découvrir le pays sous un autre jour, celui de son patrimoine naturel, et livre les clés pour comprendre l'évolution géologique de 61 des plus beaux sites du pays. La faune et la flore sont aussi à l'hobnneur dans cet ouvrage illustré de nombreuses photos qui dévoilent au voyageur les secrets des lieux où la nature règne encore en maître.


Au pays des merveilles Maroc, arthaud, 2003

Au pays des merveilles Maroc

Le Maroc est une destination qui fait rêver, mais dont on sous-estime souvent les richesses naturelles. L'extraordinaire variété de ses paysages, dans lesquels se développe une faune et une flore inattendues, est illustrée dans Au Pays des Merveilles en 150 photographies saisissantes.

Pour chacun des 59 sites sélectionnés, les indications d'accès permettent d'aller soi-même à la découverte de cette nature magnifique, guidé par des explications sur des phénomènes géologiques étonnants. Les richesses du haut-Atlas, du Moyen-Atlas, de l'Anti-Atlas, du Sud et du Littoral, sont aussi celles d'une vie végétale et animale exhubérante. Cet ouvrage permet d'imaginer son périple, ou de revivre un voyage inoubliable.


Sahara, sur les traces de Frison-Roche, arthaud, 2003

sahara sur les traces de Frison-Roche

En trente-huit jours de marche - de Tamanrasset (Algérie) à Ghat (Libye) -, Eric Milet a, sur les traces de Roger Frison-Roche, refait la méharée de 1 000 kilomètres que ce grand écrivain saharien avait accomplie en 1950 pour réaliser le premier film en couleurs sur le Sahara, du Hoggar au Tassili des Ajjer, dans le plus beau désert du Monde.

Loin d'un Sahara fantasmatique, que l'on cantonne aux dunes et aux Touareg, l'approche est celle d'un homme qui connaît intimement les populations et leurs cultures. Et redécouvrir Frison-Roche le saharien avec un spécialiste du désert, écrivain-voyageur et photographe, c'est confronter deux visions, deux sensibilités, que plus de cinquante années séparent.


Malie, Magie d'un fleuve aux confins du désert, Olizane 2005, 2007

Mali magie d'un fleuve aux confins du désert

Terre de légendes et de génies où les nomades des confins se mêlent aux ciltivateurs sédentaires, pays rêvé des grands explorateurs fascinés par la ville mythique de Tombouctou, le Mali est aussi une terre d'aventure encore préservée du tourisme de masse. Berceau des grandes civilisations de l'Afrique de l'Ouest, le Mali joue de l'étonnante diversité de ses paysages et de la richesse culturelle de ses peuples : des sables dorés du Sahara aux eaux calmes du lac Débo, des paysages verdoyants baignés par les fleuves Niger ou Sénégal aux failles escarpées de la falaise de Bandiagara habitées par les fabuleux Dogon... autant de territoires à parcourir, autant de peuples à rencontrer, autant d'animeux sauvages à observer.

Aujourd'hui, ce sont des musiciens tels que Salif Keita ou Ali Farka Touré qui sont devenus les véritables ambassadeurs du Mali.


La quête du Désert, Arthaud, 2005

la quête du désert

Quand il met son sac à bord du véhicule d'Eric Milet, Albert -ou vous, sans doute- désire le désert comme un espace de liberté et d'ascèse, opposé à sa vie d'Occidental. Au fil du voyage, il mûrit et apprend la réalité de ce désert trop rêvé. Ce qui existe, c'est le désertique : des chameaux, des hommes et une terre, que le temps et les cycles des climats ont magnifiée, et où vivent les Touareg. Au fil des heures arrachées au désert ; Albert comprendra que le plus important, c'est peut-être de suivre une trace et d'imprimer la sienne. Fruit de l'expérience de l'auteur, La Quête du Désert nous fait parcourir cet espace que la littérature et les médias ont glorifié. Et si ce "récit" nous confronte au mythe du désert, il nous révèle ses réalités : géologique, historique, humaine. Celles d'une partie du monde qui échappa à l'Occident jusqu'au XXe s et qui facine plus que jamais.


Tombouctou réalité d'un Mythe, Arthaud 2006

Tombouctou réalité d'un mythe

Né de l'absence d'images, le mythe de Tombouctou met en abyme notre propre conception des limites du monde. Limites géographiques, limites sociétales, limites morales. A travers cet ouvrage, illustrés de gravures anciennes et dont une bonne partie des photos sont de Jean-Luc Manaud, c'est bien une ville réelle qui se dessine. Une ville en équilibre en mythe et réalité. La réalité d'une ville sahélienne d'aujourd'hui qui peine à se débarrasser de son image alors qu'elle n'en a jamais eue.


L'Orient Rêvé, Arthaud, 2008

l'orient rêvé

Cent scènes, des débuts de la photographie jusqu'aux années 1950, reflets d'un Maroc ordinaire ou extraordinairement sophistiqué. L'Orient rêvé est un catalogue de clichés qui met en abîme le rêve orientaliste des Européens, et met peu à peu en scène un mythe. Celui du mieux-vivre, d'une certaine idée de l'Orient - vision oxymorique s'entend, car le Maroc, Al Maghreb en arabe, signifie l'"Occident". Chaque photographie est accompagnée d'un texte thématique venant appuyer l'image, et qui replace le Maroc dans sa réalité historique ou contemporaine, balayant nombre de lieux communs, véhiculés par l'image, justement...


Traces de sel, Tétraèdre, Editions Opéra, 2011

traces de sel

Co-écrit avec Martine Lani-Bayle, préfacé par Pierre Bergounioux. Traces de sel est un catalogue d'images prises par Léon Ottenheim. Ce qu'elles révèlent à notre regard contemporain surchargé d'images, ce qu'elles nous racontent suscite aussi notre intérêt. En effet, ces photographies nous parlent, au-delà de leur valeur iconique, de ce qu'on n'y voit pas, de ce qu'elles ne montrent pas : l'homme qui les a composées. Et que l'on recompose en les regardant derrière son regard, constituant de la sorte sa photobiographie - à savoir l'inférence du récit de sa vie à travers la lecture des photographies qu'il prit.


Traces de Vie - l'autre côté du récit et de la résilience, Chroniques sociales, 2012

Traces de Vie

Co-écrit avec Martine Lani-Bayle, préfacé par Boris Cyrulnik, postfacé par Gaston Pineau. Traces de Vie explore les possibilités d'une autre voie dans la conception du récit. Issus de l'expérience et de l'étude de situatios extêmes - dans le désert au plan physique pour Eric Milet, dans la vie sociale au plan psychique pour Martine Lani-Bayle-, les croisements auxquels ils se sont livrés les ont conduits à proposer des hypothèses nouvelles sur ce que le récit versus l'antirécit, dont ils proposent une définition au fil de leurs échanges, peuvent suciter ou permettre en termes de résilience et, en écho, d'antirésilience.

Tout au long d'une cheminement dialogique métaphorique auquel ils nous font participer d'une manière spontanée, originale et vivantes, ils détermineront deux types de réactivités réflexives différemment ancrées et encrées : tant dans les genres (entre racontage plutôt féminin et antiracontage, masculin), dans l'espace (entre nomadisme et sédentarité), que dans le temps (entre durée et instant).


Survivre - Omnibus, 2017

Omnibus - survivre - Eric Milet

Ils où elles ont frôlé la mort parce qu’ils se sont égarés, ont chuté, ont osé. Pionniers de l’aérien, aventuriers des jungles, des glaces et des sables, ils ou elles sont allés jusqu’au bout d’eux-mêmes, abandonnés de tous, pour faire face à l’insolente réalité du monde. Certains ont prié, d’autres pas, mais tous ont dû faire face, et aujourd’hui : ils sont là ! Là, pour raconter l’inracontable, là pour évoquer à la première personne et avec l’extrême pudeur que confère l’orgueil du « rescapé », l’instant où tout a failli basculer pour eux, comme happés vers le néant…
De Saint-Exupéry errant assoiffé dans le désert, à Isabelle Godin et Yossi Ghinsberg, marchant des semaines perdus en pleine forêt amazonienne, en passant par les Guillaumet, Simpson et Parrado, en prise avec une montagne impitoyable, sans équipement luttant par un froid glacial, mangeant de la chair humaine… Ou encore Aron Ralston, capable de s’amputer lui-même d’un bras pour se dégager d’une situation sans issue, tous ces enfants d’Alexandre Selkirk –modèle de Robinson Crusoé-, ont restitué à travers leurs témoignages, l’alchimie faite de courage, d’imagination, de volonté et d’amour qui leur a permis de triompher de l’inquiétante étrangeté du destin.

Des textes d'une rare intensité, qui témoinent d'un "être-au-monde" exceptionnel, rassemblés pour dire l'impérieuse necessité d'aimer sa Vie.